S'identifier

GESTM - Trente années d'histoire forte avec le Burkina Faso

Pourquoi marquer cette anniversaire  ?

A l'occasion des trente années d'existence du GESTM, nous avons souhaité marquer la richesse que nous apportent ces échanges réguliers avec la commune de Béré; les liens forts que nous avons pu nouer; les réalisations qui ont pu être effectuées en total accord avec la population et ses représentants.

Nous avons mis en avant l'absolue nécessité de nous situer comme étant à l'écoute des besoins qu'expriment la population et ses représentants pour que les actions menées soient efficaces et pérennes.

Il nous a paru capital que monsieur OUEDRAOGO, soit le pivot de cet événement et qu'il  y participe activement. C'est pourquoi nous l'avons invité en France à cette  occasion.

En effet, monsieur OUEDRAOGO représente notre association depuis plus de 15 ans. Il est en mesure d'apporter au public sarthois la vision d'un burkinabé sur la vie et les attentes de ses compatriotes en matière d'éducation, de santé et de développement économique, dans le cadre des différentes actions prévues  détaillées ci-dessus.
 

Quels sont les objectifs  ?

Promouvoir la sensibilité à la solidarité internationale.
Montrer que les actions de solidarité internationale se construisent par un échange permanent respectant les besoins exprimés et s'inscrivant dans une volonté d'émancipation de nos partenaires.
Objectifs particuliers :
Sensibiliser les plus jeunes au quotidien des jeunes de cette région du Burkina Faso.
Sensibiliser les élus sarthois aux problématiques de la coopération décentralisée
Renforcer la visibilité de l'association auprès de ses adhérents et de ses sympathisants.
 

Quelles sont les actions menées  ?

  • Interventions périscolaires par projection d'une vidéo réalisée  à Bougoumbarga

Découverte des instruments de musique traditionnelle du Burkina Faso Intervention devant les élèves d'Etival, de Spay Laigné et Fillé
 
  • Débat sur la Coopération Décentralisée

Ce débat, d’une très bonne tenue, était mené par un animateur professionnel  Pascal BRULON de LM-TV  et faisait dialoguer les maires d'Etival, Fillé, et les communes invitées pour débattre  : Coulaines en coopération avec le Sénégal représentée pas son maire, les maires adjoints chargés de l’international de La Flèche et d'Allonnes en coopération avec le Mali,  ainsi que le président du Jumelage de la ville d’Alençon jumelée avec une ville du Mali.
Tous les intervenants se sont accordés sur le fait que les communes qui engagent ce type d'action en direction des pays du Sud contribuent à améliorer le lien social et à lutter pour enrayer les tentations de repli auprès de leurs administrés.
 

 
  • Rencontre entre monsieur OUEDRAOGO et les adhérents

  Cette rencontre, qui précédait la marche solidaire, a permis à des adhérents qui ne connaissaient pas monsieur Ouedraogo de réaliser que leur engagement se traduisait par des réalisations concrètes sur le terrain.
Par une journée ensoleillée, cette marche a réuni une cinquantaine de personnes le 6 avril. Pour beaucoup d'entre elles, ce fut l'occasion de découvrir le GESTM en dialoguant avec ses membres
  • Soirée festive

Cette soirée a été l’occasion de prises de parole des personnalités présentes  :
  • Stéphane LE FOLL  ministre de l’agriculture, élu député de la circonscription et sympathisant de longue date de GESTM.

  • Abdouramane Ramsès OUEDRAOGO, Conseiller économique, représentant  l'Ambassade du Burkina Faso en France

  • Emmanuel FRANCO et Loïc TRIDEAU maires d’Etival et Fillé

  • Saidou OUEDRAOGO  représentant de GESTM au BURKINA FASO

Tous ont mis en valeur que le développement mis en œuvre par GESTM sur la commune de Bére trouve son efficacité dans la longévité de son action et par l’écoute des  besoins exprimés par les populations et les responsbles locaux.

De l'avis général, cette soirée du 11 avril animée par le chanteur burkinabé Ibraïma KOME accompagné de 4 musiciens a été un succès. Elle a réuni près de 150 convives.
Les personnalités au moment du discours de bienvenue.
De gauche à droite  :
  • le Maire de Fillé,
  • Saïdou Ouedraogo,
  • le Maire d'Etival,
  • le représentant de l'ambassade du Burkina Faso,
  • le Président du GESTM,
  • le Porte-parole du Gouvernement.
              Le groupe de musiciens réunis autour du chanteur burkinabé Ibraïma Komé



 

Le point sur les projets "miel" et "eau"

APPUI A LA FILIERE MIEL et PROJET D’ACCES A L’EAU POTABLE

La fillière "MIEL"

Ce projet va se dérouler de juillet 2014 à juin 2017, il a été retenu sur deux appels à projets de la Fondation de France et du Conseil Général de la Sarthe.

Avec l’apport complémentaire en financement de la CCAS (Caisse Centrale d’Activités Sociales du Personnel des Industries Electrique et Gazière) et des fonds propres du GESTM, 92 000 € sont mobilisés pour développer la production de miel sur la commune rurale de Béré et en assurer la commercialisation.
 

Les axes d’action :

  • Création de l’union des producteurs rassemblant les apiculteurs organisés en groupement
  • Formation de 150 apiculteurs aux techniques modernes, ouverte aux femmes et aux jeunes
  • Dotation de 2 ruches et du petit matériel individuel aux personnes formées s’engageant à pratiquer l’apiculture
  • Dotation des tenues de protection aux groupements pour assurer une récolte en toute sécurité
  • Appui technique tout au long de la première année de pratique
  • Construction d’un bâtiment "Miellerie" villageoise pour stocker la récolte dans les conditions d’hygiène exigées par le marché
  • Constitution de zones protégées, 10 000 végétaux mellifères seront plantés

La mise en œuvre du projet se fait avec le partenaire technique burkinabé, l’ONG WEND PUIRE, qui achète le miel produit dans le cadre d’un accord équitable et le commercialise sous la marque APISAVANA vers les centres urbains du BURKINA FASO et de l’AFRIQUE de l’OUEST.

Les objectifs du projet s’inscrivent dans la politique nationale du pays de développement de l’agriculture familiale génératrice de revenus nouveaux et d’éco-écologie durable.
Projet soutenu par la Fondation de France

 

Le projet d'accès à l'eau potable

Le conseil municipal et le maire de la commune rurale de Béré ont mis dans leurs priorités l’accès à l’eau potable. Ils ont sollicité les collectivités d’Etival Les Le Mans, de Fillé sur Sarthe et le GESTM comme partenaires pour apporter leurs contributions.


Avec comme partenaire technique l’ONG EAU VIVE BURKINA un projet de rénovation de forages et de création de nouveaux forages est en cours d’élaboration et concerne une dizaine de villages sur les 21 de la commune. Le projet est accompagné d’un renforcement de capacité de la commune à la maîtrise du service de l’eau potable et la mise en place des Associations des Usagers de l’Eau afin d’assurer la pérennité des ouvrages mis à disposition (7 forages nouveaux et 8 rénovés).

Le coût du projet est évalué à 250 000 €  sur 2 à 3 ans, les cofinanceurs potentiels sont le Conseil Régional des pays de la Loire, l’agence de l’eau LOIRE BRETAGNE, les communes d’Etival et de Fillé sur Sarthe, le SIDERM, une fondation et les fonds propres du GESTM.



Le point sur les Activités Génératrices de Revenu

L’objectif général de cette action est d’apporter de nouveaux revenus aux populations. Les principes généraux reposent sur la responsabilisation des acteurs qui présentent leurs projets d’Activités Génératrices de Revenus (AGR) dans un cadre de financement défini  coordonnant le financement direct et l’ accès aux crédits.
→ plus

Soirée GESTM 12 avril 2014


La soirée annuelle 2014 a permis à nos adhérents et sympathisants de passer un agréablement moment dans une ambiance africaine. Une exposition montrait la vie de l'association depuis cette début. Après un apéritif, le repas préparé aux saveurs de la cuisine malgache par l’association mancelle FLEURS DES ILES et GESTM a été bien apprécié d'autant plus que les animations avec le groupe de dans Anne Brechet et le groupe de percussions Noël Rouleau ont mis de l'ambiance y compris après le repas

 

Les collectivités partenaires financiers de nos projets étaient représentées par Mr Philippe PAPIN en charge de la solidarité internationale pour le conseil régional, Mrs les maires d’Etival et de Fillé : Emmanuel FRANCO et Loïc TRIDEAU

Un grand merci à tous et à l’année prochaine pour les 30 ANS de l'association

 


Mission décembre 2013

Les objectifs

  • Définir les potentialités de la filière miel et connaître le fonctionnement de Wend Puire comme appui

  • Définir les actions possibles en termes de coopération décentralisée avec la rencontre des trois maires (Etival, Fillé et Béré) signataires de la convention

  • Etablir une relation pérenne avec la commune de Béré et examiner leurs axes prioritaires pour notre futur programme d'actions

  • Faire le point sur les Activités Génératrices de Revenus menées par GESTM

  • Echanger sur le parrainage après 10 ans d'existence

  • Réaliser un montage vidéo sur la vie quotidienne d’enfants au Burkina en vue d'une sensibilisation du côté GESTM

Composition de la mission

Cinq administrateurs GESTM, les deux maires de Etival et Fillé, deux adhérentes GESTM

Le déroulement

Dès notre arrivée, nous sommes accueillis de façon très officielle. Le Maire de Béré a su rassembler les autorités coutumières.


 

 

  • Une petite cérémonie d’intronisation est réservée au Maire de Fillé.


Le programme des rencontres prévues est réalisé dans des conditions pas toujours très aisées, faute de salle appropriée. La convivialité est importante dans tous les cas.


 

Rencontre avec le maire et des conseillers , et les services de l’ état

Monsieur Le Maire de Béré a présenté le Plan de Développement de la Commune de Béré

Suite à cette présentation, il est précisé que les actions financées par les communes se feront en respectant trois critères :

  • dans la limite des financements obtenus,

  • que le projet doit être établi sur deux ou trois années,

  • qu’il doit s’inscrire dans une perspective de développement durable.

Une lecture du texte de la convention de coopération décentralisée est faite aux conseillers présents.

La convention concerne les municipalités et la réalisation des actions sur le terrain est confiée à GESTM.

 
 

Trois axes du PDC de Béré sont discutés

1 La santé

Discussion sur l’opportunité d’une ambulance. Ce véhicule sert à transférer des personnes accueillies au CSPS de Béré ou de Sidtenga vers des centres de soin mieux équipés comme Manga ou Ouagadougou.

Et la construction d’un nouveau centre de santé et sa maternité ( CSPS )


 

2 L'éducation

Chaque année, il y un afflux d’enfants en 6ème.

Actuellement, à Béré, il y a 5 classes et 500 élèves. Il faut construire et équiper chaque année de nouveaux locaux.

Un nouveau lycée collège est demandé, cette demande communale n’est pas directement dans le champ de compétence de la commune de Béré , mais le besoin est réelle



 

3 L’accès à l’eau

La construction d’un barrage vers Sidtenga est évoquée. Ce barrage serait utilisé par plusieurs villages pour l’agriculture et l’élevage. Cette demande semble être au-delà des possibilités de financement et aucune étude sérieuse n’a été faite

L’accès à l’eau potable est également une demande importante avec la demande de forages nouveaux. Mais pour être efficace, il faut créer un service des eaux. Les deux aspects sont à mener de pair.


 

Pour chacun de ces trois thèmes les besoins en financement sont évalués à 150 000 €

 

Rencontres avec les comités de parrainage

L’efficacité du parrainage est le sujet central qui a été abordé avec les enseignants et les parents d’éléves qui remercient les parrains pour cet apport important.

Les propositions principales sont sur :

  • La détection des élèves parrainés en difficultés et l’organisation de cours de soutien

  • La possibilité de nouveaux entrants dans le parrainage au-delà de la classe de 6èm

  • L’augmentation du quota pour Bougoumbarga

La convention de parrainage sera revue suivant les décisions du conseil d’administration de GESTM

Prise de vue sur la vie quotidienne d’enfants au Burkina

Les prises de vue se font dans les concessions, en présence des parents et quelquefois des frères et sœurs. Certains jeunes se prêtent volontiers au jeu. Le montage vidéo est finalisé et a déjà été présenté aux enfants de Fillé

Rencontre avec les Groupements, suivi des AGR et de la filière Miel

LES AGR :

Les présidents de 3 groupements sur les 5 bénéficiaires d’un crédit pour la conduite de leur activité d’embouche bovine sont présents ainsi que le technicien d’élevage et le vétérinaire ; il nous est indiqué que l’activité se déroule convenablement , les éleveurs sont dans le second cycle d’engraissement et s’apprêtent à vendre à nouveau et prévoient une dernière période avant de rembourser leur crédit de 12 mois


 

Une demande de participation a des équipements nous est demandée ainsi que la possibilité de pouvoir conduire leur activité pour 2 bovins à la fois ;

LA FILIERE MIEL :

La filière miel et la relation avec Wend Puiré

La rencontre avec les 2 groupements qui se sont constitués et qui ont bénéficié de la formation aux techniques de l’apiculture moderne et d’une dotation de 15 ruches kényanes et de tenues de protection a permis de constater une réelle motivation pour cette activité .

Des insuffisances sont signalées : manque d’accompagnement technique tout au long de la première année d’activités et manque de tenue de protections

La constitution d’une Union des apiculteurs est en discussion


 

Nous présentons aux groupements le projet d’appui à la filière avec le concours du partenaire technique WEND PUIRE avec lequel GESTM a conclu un accord pour :

La formation aux techniques de l’apiculture moderne

L’apprentissage de la vision entreprenariale

L’équipement en ruches et autres matériels

L’achat du miel aux apiculteurs en assurant la commercialisation.

Le projet prévoit également la construction d’une Miellerie à Béré pour un stockage du miel

WEND PUIRE est une association leader dans la filière Miel, elle fédère 2000 apiculteurs , posséde 2 centres de traitement et conditionnement , 1 centre de recherche et formation et emploie 50 personnes.Leur site : http://wendpuire.org/

 

Conclusion

Cette mission a permis la mise en relation entre les partenaires du Nord (les mairies d'Etival et de Fillé) et les partenaires du sud (mairie de Béré) et confirmer le rôle moteur de GESTM.

La commune de Béré nous a transmis ces différents besoins comme décrit ci-dessus et nous laisse le choix des priorités car pour eux tout est à faire.


 


Vente de pommes de terre et produit artisanaux

Le samedi 21 septembre 2013, comme chaque année, nous avons réalisé une matinée vente de pommes de terre, légumes locaux et produit artisanaux Burkinabé aux profits de nos actions sur la commune de Béré. Nous profitons de ce temps pour sensibiliser la population.

Les bénévoles de notre association effectuent le tri et la mise en sac des pommes de terre chez un agriculteur d'Arnage, commune proche d'Etival. Des membres de notre association nous fournissent également des légumes qui arrivent à maturité en septembre.


Notre vente correspond à peu près à 2,5 tonnes. Merci à tous ceux qui contribuent ainsi à notre programme.

 


Mission du 4 au 24 mars 2013

Elle fait suite à l’audit de quatre mois sur place (mars à juillet 2012) d’une étudiante en Master II de l’Université de Lyon. 

Le président de GESTM, la secrétaire, deux administrateurs et un adhérent participaient à cette mission dont les objectifs étaient les suivants :

  • Rencontrer le nouveau Maire et son Conseil Municipal de la Commune rurale de Béré.

  • Expliquer au conseil municipal notre façon de concevoir notre soutien au développement local.

  • Proposer de poursuivre la coopération décentralisée entre les deux villages français et la Commune Rurale de Béré. 

  • Faire le point sur les activités génératrices de revenus et les autres actions en cours (parrainage, maraîchage …)
Contexte :

Le Conseil Municipal élu en décembre 2012 est composé de 42 conseillers, soit deux conseillers par village.

Le Maire a été nommé fin janvier 2013. Il dispose d’une majorité très faible de 4 voix.

A la demande des membres de la mission, un Conseil Municipal extraordinaire est réuni le dimanche 10 mars.

 Une trentaine de conseillers sont présents.

Un tour de table permet à chaque conseiller de s’exprimer sur les principales difficultés rencontrées dans son village.

Deux grosses difficultés en ressortent :

  • l’accès à l’eau en général (l’alimentation, l’hygiène, les bêtes, l’arrosage des cultures maraîchères)

  • les voies de communication (pistes impraticables, voies coupées, villages isolés lors des inondations)

Nous donnons des explications sur notre démarche :

à partir du Plan de Développement Communal et de l’ordre des priorités établies par le Conseil Municipal, nous définirons les actions que nous retiendrons pour la recherche de financement.

Par la suite, lors d’autres échanges avec le Maire et ses adjoints, il nous est bien confirmé leur volonté de poursuivre la coopération avec GESTM.

Au cours de la mission, nous abordons d’autres sujets :

1 ) L’éducation de base :

Les salles de classe dans les écoles primaires sont en nombre suffisant, l’Etat a construit beaucoup de classes sur la Commune.

Il manque parfois des enseignants.

L’inspecteur de l’Enseignement primaire nous explique que la moyenne fixée par l’Etat est de 62 élèves par classe. Ce nombre est respecté.

70 % des jeunes entre 6 et 12 ans sont scolarisés en éducation de base.

2 ) Le parrainage scolaire de GESTM :

Commencé en 2003, il se poursuit grâce aux parrains qui font des dons régulièrement chaque année.

L’apport de GESTM aux enfants parrainés : les droits d’inscription, la cantine, le vélo pour les déplacements au collège, l’achat de la tenue scolaire obligatoire.

 

Il y a 67 jeunes parrainés cette année (61 collégiens et 6 lycéens)

Dans le cadre du parrainage, les membres de la mission ont rencontré :

le principal du collège-lycée de Béré, les conseillers d’éducation et une partie de l’équipe enseignante

l’Inspecteur Primaire de la zone

une trentaine de collégiens parrainés

les trois lycéennes à Ouagadougou (en mécanique, compta et électricité)
 

3 ) Les élevages :

Les principales difficultés sont liées à l’eau pour les troupeaux et les élevages en général.

 
 

Les membres de la mission ont rencontré :

un groupement d’éleveurs Peuls

le technicien d’état, vétérinaire, chargé des conseils en élevage

Paul, jeune paysan éleveur


avec les apiculteurs : des essaims se sont installés dans les ruches nouvelles et la fabrication du miel commence.



 Ils ont aussi visité une laiterie pour la fabrication de fromages dans une aire d’élevage Peul.

4 ) Les cultures maraîchères :

Elles sont constituées principalement par les oignons, le maïs, le riz, l’arachide, le manioc, le sorgho.

La culture des pommes de terre se développe bien.

En ce qui concerne le coton, on assiste à une baisse de production depuis 5 ans.

Par un manque d'activité de tissage, la production est transférée hors du secteur.

La production de tomates est cependant limitée car sa commercialisation ne peut dépasser 3 semaines du fait de la chaleur et du manque de moyens de conservation ainsi que de l'absence d'unités de transformation sur place.

Les membres de la mission ont rencontré le groupement maraîcher de femmes de Roanbanka dont Le jardin maraîcher installé en 2006 près du barrage de Roanbanka n’est plus cultivé par le groupe de femmes( mauvaise rentabilité et formation insuffisante ). Une réflexion sur la reprise de l’activité maraîchère va être menée.

5 ) Autres rencontres au cours de la mission :

Rencontre avec la Préfète de Béré : représentante de l’Etat Burkinabé, elle prend de la distance par rapport au Conseil Municipal.

avec les groupements villageois pour faire un bilan et expliquer le micro-crédit : 22 représentants des groupements étaient présents. La discussion porte sur l’intérêt de construire des magasins pour stocker les céréales.

avec la coopérative locale, bien implantée sur le secteur, indispensable pour nos actions de crédits et de garantie financière.

et avec le Ministre de l’Agriculture Burkinabé, natif de Béré, les échanges ont porté sur les actions à mener pour apporter aux agriculteurs des revenus au-delà de leur auto-suffisance alimentaire.

 

CONCLUSION

Chaque mission apporte de nouvelles connaissances sur le mode de fonctionnement de la société burkinabé. Elle permet une approche plus précise de la connaissance du contexte local. Elle nous plonge dans une expérience concrète de la réalité des difficultés que connaissent nos partenaires de la Commune Rurale de Béré.

Pour nous, les missions sur place sont indispensables pour créer du lien entre les habitants des communes du « sud » et du « nord ». Elles font avancer les projets dans le but d’assurer une évolution vers un développement durable, adapté à la société burkinabé dans le respect des coutumes locales.

Nous pouvons dire que les objectifs de la mission ont été respectés.

Pour entreprendre des démarches de recherche de financement, nous sommes en attente du Plan de Développement de la Commune.


Soirée GESTM du 13 avril 2013


La soirée annuelle 2013 fut un beau succès avec la présence de plus de 150 personnes, adhérents et sympathisants étaient là nombreux pour passer un agréablement moment dans une ambiance africaine, avec le repas préparé aux saveurs de la cuisine malgache par l’association mancelle FLEURS DES ILES et GESTM et le concert de musique et
chants traditionnels burkinabés avec le groupe Bébiyéréyé

Les collectivités partenaires financiers de nos projets étaient représentées par Mr Philippe PAPIN en charge de la solidarité internationale pour le conseil régional, Mr Charles SOMARE Vice-président du conseil général, Mrs les maires d’Etival et de Fillé : Emmanuel FRANCO et Loïc TRIDEAU

Un grand merci à tous et à l’année prochaine

 


Mots-clés : , ,

-.-.- L'audit sur place

Un audit a été réalisé par une étudiante en master II, économie sociale à la faculté de Lyon, après quatre mois de mission auprès des habitants et des autorités locales au Burkina Faso.
Le cahier des charges de la mission portait sur quatre points principaux :
     ► La mise à jour des informations recueillies lors de l’audit de 2006,
     ► L’évaluation du programme de développement réalisé entre 2009 et 2011,
     ► L’audit des potentialités de développement agricole et artisanal, les filières à développer,
     ► Les structures à mettre en place localement pour l’animation et le développement économique de la Commune Rurale de Béré.

La mission s’est réalisée entre le 17 mars et le 15 juillet 2012. L’accompagnement sur place était assuré par Saïdou OUEDRAOGO, le Maire–adjoint de Béré, le Préfet, les fonctionnaires d’état, les groupements villageois.
 
A l’issue des quatre mois, Isabelle PONTOIZEAU nous a remis un rapport de stage répondant au cahier des charges :
     ► Audit des potentialités agricoles et artisanales en regard de ce qui a déjà été fait,
     ► Analyse des potentialités sur le plan national,
     ► Rencontre avec les différentes autorités et les groupements existants,
     ► Rencontre avec la population,
     ► Définition d’une action possible rapidement : la filière « Miel »,
     ► Production de beurre de karité, source de revenu pour les femmes. 

Mots-clés : , , , , ,

-.-.- Le voyage de jeunes scouts à Béré

 Une équipe de « compagnons » des Scouts et Guides de France nous a sollicités pour pouvoir réaliser une action humanitaire dans la Commune Rurale de Béré au mois d’août 2012. Après plusieurs rencontres avec les scouts et discussions avec les personnes sur place au Burkina Faso (le directeur d’école de Bougoumbarga, Saïdou Ouedraogo, les enseignants, le Préfet) nous avons proposé une action auprès des enfants du village de Bougoumbarga.  

   
 
Le projet s’est précisé au fil des jours et c’est donc pendant le mois d’août 2012 que les quatre jeunes ont mené des actions d’animation auprès des enfants de Bougoumbarga. Ils ont mis également en place des ateliers de soutien scolaire. 



 Le mois d’août étant dans la saison des pluies, les jeunes ont supporté des conditions de vie assez rudes mais quotidiennes pour la population locale (nourriture, hygiène…) Le directeur de l’école nous a exprimé son grand contentement et ses remerciements pour les actions menées.

      
 
En complément, les jeunes scouts ont réalisé, avec le soutien des villageois, une plantation de 625 arbres autour de l’école, les plants étant financés par GESTM.    

 
   
 
Autre action : le nettoyage du marché (ramassage des sacs poubelle et des déchets) qui avait pour but de sensibiliser les villageois de Béré à la propreté.



 Nous sommes persuadés que cette expérience a été très enrichissante à la fois pour les jeunes Français et pour les enfants de Bougoumbarga. Sa réussite est due à la préparation et à l’accompagnement de notre représentant Saïdou dont les frais supportés par GESTM ont été en partie couvert par le don de quatre vélos intégrés dans le parrainage scolaire.
 

Mots-clés : , , , , , ,

                                                                                                                                                                                                                                            → retour Accueil

 Mentions légales  - Crédits photographique GESTM : tous droits réservés



Site conçu par Intonaco Créations, Association Atelier du Jardin bleu